Hors collection




Parcourez les collections, découvrez directement les ouvrages ou leurs auteurs grâce aux menus :
Par collection
Par auteur


Par titre d'ouvrage

  • Extrait de la liste interminable des lieux, places, espaces et divers endroits rencontrés dans ma vie

    192 p., 16/24 cm, 15 €
    isbn : 978-2-917136-81-2

    Dans ce livre, qui fait suite à Extrait de la grande liste des personnes que j’ai rencontrées au moins une fois dans ma vie, l’auteur poursuit son édifice de mémoire en évoquant cette fois des lieux, autour desquels se cristallisent des souvenirs.

    Par la poésie, les lieux se lient, se détachent, se suivent, se divisent, renferment d’autres endroits, d’autres époques. L’espace-temps présent s’écrit dans l’épaisseur.

    Le lieu est ici le lien. Il prend vivants, comme un ambre, des personnes, des objets, des histoires. Au cheminement d’un point à l’autre répond un mouvement intérieur - au tissage d’objets de mémoire, la construction d’un individu en marche.

  • FLAMENCO Les souliers de La Joselito

    368 p., 22/17 cm, 22 €
    isbn : 978-2-916749-42-6

    coédition avec Les Fondeurs de Briques

    Le flamenco a traversé ma vie comme un fleuve en crue. Guitare, palmas, zapateado, cante jondo : le feu du flamenco a souvent été au carrefour des poèmes que j’ai récités dans les salles clandestines de la poésie.

    Ma rencontre avec Carmen Gomez, « la Joselito » a inauguré mon aficiòn dans les tablaos toujours vivants de Toulouse. Le son de ses pieds, frappant le sol halluciné du flamenco, me renvoie éternellement aux origines des pieds de toute la poésie. Le mythe de cette sorcière de la danse, qui prit enfant le nom d’un torero, debout sur une table de Barcelone, a été un des fondements de ma parole. J’entends encore le battement de son cœur et du mien sous la semelle brulante de ses souliers.

    Ce recueil rassemble les bâtons-poèmes que j’écrivis dans Tauromagie, Coplas infinies pour les hommes-taureaux du dimanche, monté par le Cornet au début des années quatre-vingt-dix. Ces poèmes ont été récités avec Les Aiguiseurs de couteaux, groupe d’action flamenco fondé en hommage à mon oncle qui pratiquait ce métier sur son vélo dans les rues de Toulouse. La Dialectique du compás regroupe une série de nouvelles et d’allégories approchant la symbolique du flamenco à travers les détails d’un quotidien transfiguré. Enfin, les Photos de la voix ont été écrits pour cinquante cantaors contemporains qui continuent à déchirer la nuit de toute ma poésie. 

    Serge Pey

  • Galaxie Pandora

    48 p., 22/16,5 cm, 14 €
    isbn : 978-2-917136-42-3

    Galaxie Pandora est un récit graphique qui rend hommage aux victimes du camp de Dora dans lequel des milliers de prisonniers ont payé de leur vie la construction des V2, l’arme fatale mise au point par le régime nazi. Entre les noirs et les blancs des dessins, une parole grise, fragile, tente modestement de réagencer des bribes de vies pour permettre l’éventuelle émergence d’une croyance en certaines formes d’humanité.

  • Heaume suite homme

    96 p., 10/17 cm, 16 €
    isbn : 978-2-917136-19-5
    ouvrage en quadrichromie

    Cela pourrait être un carnet de voyages ramené du Soudan mais c’est bien plus que cela puisqu’il s’agit pour Julien Blaine de poursuivre un travail de recherche poétique autour des origines de la parole et de l’écriture. Il n’est plus ici performeur mais plutôt chamane et tente d’effectuer un retour salutaire au monde d’avant l’histoire et pousse un cri de révolte.

    10 exemplaires du livre sont enrichis d’une œuvre originale de l’auteur. Prix : 80 €

  • Herbe pour herbe

    120 p., 14/19 cm, 14 €
    isbn : 978-2-917136-78-2

    Le recueil, fidèle à la manière de l’auteur, s’attache à méditer des objets ou des matières. La première partie est intitulée Pots, cruches, pichets, la deuxième, qui donne son titre à l’ensemble, Herbe pour herbe, et la troisième, Blason du sable. À chaque fois il s’agit d’user de la métaphore comme d’un instrument de connaissance qui permet d’approfondir les réalités ici traitées : le pot, l’herbe, le sable. Toutes ces choses semblent autant échapper à la saisie que revenir malgré tout dans le mouvement qui les déporte et les fait dériver au sein de la reprise incessante qui semble les constituer.

1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 22