Olivier Orus




 Olivier ORUS est né en 1953 à Pont-Audemer. Il vit et travaille en Limousin.

« Au prime abord, c’est la rencontre de l’acuité du trait au service de l’estompe : concrétisation du flou par la précision de la touche. La matérialité de la représentation y acquiert son poids de paraître, immatérielle, cernée d’une frange indécise. S’y reconnaît la mouvance de la vie dans ses miscibilités fluctuantes Plutôt que l’inachevé, prend consistance l’impalpable du rêve.
Aquarelles…A quoi rêvent-elles ? … Vers quels rêves nous convient-elles ? Comme dans le rêve, la couleur s’origine, ici aussi, du monochrome. C’est d’ailleurs bien vers des mondes originaires que nous sommes entrainés par toute cette matière pulsatile, vivante, vibrante, sensuelle à l’indécence.
Enfin, s’y rencontrent encore la coexistence des contraires, le lien de l’inerte au vivant, la représentation du mobile dans l’immobile :Mobilis in immobile. »
Jacques Donnefort – Paoletti

Ce texte est extrait du catalogue publié à l’occasion de l’exposition « à géométre variable » en 2008, au centre culturel Jean Gagnant de Limoges.



  • Mouches lointaines

    Série de cinq cartes postales originales limitée à vingt exemplaires.

    JPEGJPEGJPEGJPEGJPEG



  • Outre mesure

    64 p., 22/21 cm, 12€
    isbn : 978-2-917136-66-9

    Rencontre entre le plasticien Olivier Orus et le poète Christian Viguié,
    ce livre est une danse permanente des mots qui viennent tutoyer l’ombre
    et le gris de fragments saisis par le dessin. Précision du geste et bouleversement de la représentation de l’objet : fragmentations et lignes nouvelles créent un espace pour que se manifeste l’idée même de l’objet en sa fracture.
    Le poème danse, donc, avec cette nouvelle image : métaphore permanente de la métaphore.

    PNG - 1.2 ko