Fred Griot




mène une recherche littéraire depuis long _ écrit court _ poésie et prose _ travail d’une matière de lang, travail d’une terre, organique, basale, rustre, racine.

a voyagé souvent seul, au hasard, en train presque toujours.
métier de dehors.

explore depuis une dizaine d’années l’écriture via le net, avec ce qu’il permet de risque et de travail "à vue" _ associé au graphisme et au corps sonore de la lang.

sonde la parole _ seul, et avec musiciens _ dont le trio parl# (Eric Groleau – batterie, Dan Panama - guitare)
une soixantaine de scènes (Paris, Prague, Bratislava, Budapest, Bruxelles, Québec, Lyon, Marseille…)

a participé à la conception des éditions numériques www.publie.net, créées par François Bon.
membre de la rédaction de www.remue.net pendant 5 ans.
chargé de cours d’édition numérique à la Sorbonne.

n’ayant pas abouti, écrit toujours, aggrave, enfonce le clou.

et tout le reste sur www.fgriot.net

Voir en ligne : Fred Griot



  • Book 0

    112 p., 14/19 cm, 13€
    isbn : 978-2-917136-64-5

    Fred Griot interroge la langue (la lang comme il dit ou comme il l’écrit) dans son épuisement tant que dans le rapport à l’autre et à notre environnement immédiat qu’elle implique. Langue de l’intérieur et aussi langue du dehors. La langue qui fait le corps qui va au contact, à la rencontre et qui peut aussi signifier la distance, l’impossibilité de réinvestir en permanence le corps dans cette lutte pour son existence. Fred Griot sait aussi s’arrêter pour être dans la contemplation de ce qui l’entoure c’est-à-dire être avec ce qui l’entoure. Il nous dit cela avec le seul point pour ponctuation dans un rythme secouant la syntaxe qui peut permettre au cœur de battre plus vite.

    PNG - 1.2 ko


  • La plui

    64 p., 14/19 cm, 12 €
    isbn : 978-2-917136-31-7

    Écrire comme on marche en se laissant porter par le rythme, par la langue de plus en plus “ élaguée ”, pauvre autant que possible. Perdre la ponctuation - le souffle, la respiration suffisant - puis l’orthographe s’acheminant vers l’oralité. Le canevas est simple : les quatre points cardinaux, le fleuve, la mer, la colline, la mer, la pluie, l’alternance des jours, la pluie. Fred Griot avec ce texte tend à vouloir saisir les choses nues, brutes. Tout comme il parvient non pas à parler de lui mais de l’autre enfoui en soi. Il va dedans. Il explore la décomposition du moi, la fatigue, l’épuisement, l’effort.

    PNG - 1.2 ko

1 | 2