Parcourez les collections, découvrez directement les ouvrages ou leurs auteurs grâce aux menus :
Par collection
Par auteur


Par titre d'ouvrage

  • Histoires des solitudes

    80 p., 14/19 cm, 12 €
    isbn : 979-10-97146-17-7

    Texte peut-être le plus personnel de l’auteur. Tout en affirmant son écriture qui use le rythme et crée du souffle, Yannick Torlini nous invite à le suivre sur le chemin de l’introspection. Il s’agit ici de penser ce qui fait une histoire avec l’objet littéraire. Comment la littérature s’impose malgré tout. Comment l’acte d’écrire devient force émancipatrice. Comment aussi il peut isoler et ajouter de la solitude aux solitudes. Questionnement donc sur la matière même qui tend à le constituer ce texte se veut comme une trace. Ou un sentier qui parcourt l’histoire de l’auteur au milieu des paysages, de la famille et des mots.

    Extrait :

    il faudrait entasser tout son vide dans un autre vide. trouver un lieu, une force, faire converger. donner une consistance aux choses peut-être. entasser un avenir. un devenir. donner, donner tout cela aux ombres, et tenir encore, par réflexe, habitude, silence, tenir dit-il entasser. jusqu’à la nausée et l’oubli. il trace maintenant une ligne de partage sur ce qui est divisé et informe dit-il, avec mes mains je trace cette ligne. ne sera pas une limite, mais la jonction. cette convergence entre le chaos et l’agencé. entre l’hiver et la langue. entre le mot et la pierre. entre le monde et le monde toujours.

    PNG - 1.2 ko